L’Agence Régionale de Santé (ARS) Bretagne a fait le choix de structurer une offre spécialisée d’appui sur le champ du handicap rare autour de deux nouveaux dispositifs :

  1. Reconnaissance d’établissements et services médico-sociaux (ESMS) référents handicaps rares.
  2. Mise en place d’une équipe mobile handicaps rares régionale.

Cette structuration originale a fait l’objet d’un appel à candidatures en 2017 pour un démarrage effectif en décembre 2017.

1. Mission d’appui des établissements et services handicaps rares

Ces établissements et services sont reconnus pour leurs compétences et expériences particulières dans le champ du handicap rare et sont  à même d’offrir un appui à d’autres professionnels pour l’accueil et l’accompagnement de ce public.

 

Téléchargez la plaquette de présentation pour plus de détails :

ERHR_Plaquette ESMS REF HR 2020

  • Quelles sont les missions des ESMS référents handicaps rares ?
    • Soutenir en termes d’expertise l’ERHR Bretagne, les ESMS et le territoire.
    • Favoriser le partage de connaissances et savoir-faire.
    • Assurer un accueil adapté.
    • Proposer un accueil temporaire.
  • Qui peut solliciter une mission d’appui ? Tout professionnel intervenant auprès des personnes, enfants et adultes, porteurs de handicap rare, nécessitant un accompagnement par un établissement ou service médico-social, de manière continue ou ponctuelle
  • Comment solliciter une mission d’appui ? Par le biais du formulaire, version papier, à télécharger ici et à transmettre complétée à l’ERHR ou par remplissage du formulaire en ligne en cliquant ici.

2. L’équipe mobile HR régionale

Composée des ESMS référents HR, l’équipe mobile est pleinement intégrée à l’ERHR Bretagne. Concrètement, la participation des ESMS référents HR à l’équipe mobile se fait sous la forme de mise à disposition, en tant que de besoin, de leurs professionnels compétents pour un type de handicap rare particulier.

Pour quelles missions ?

  • Assurer la coordination du parcours des situations de HR et des interventions directes auprès des personnes sans accompagnement adapté (l’objectif étant que l’accompagnement soit limité dans le temps).
  • Développer une compétence particulière autour des troubles du comportement pour lesquelles l’expérience prouve que nombre de difficultés se cristallisent autour de cette problématique.